Nos jeunes ont du talent : Samy et l'Art Du Déplacement


Partons à la découverte de Samy BELMAHDI (24 ans), un jeune et talentueux artiste acrobate qui maîtrise parfaitement l'ADD (Art Du Déplacement).
C'est avec un grand plaisir que nous vous proposons de découvrir son talent, par l'intermédiaire d'une interview, mais aussi de vidéos et photos. Samy nous enchante avec ses spectacles et performances acrobatiques, devant lesquelles nous sommes en totale admiration. De quoi en prendre plein les yeux et certainement susciter des vocations ! Merci Samy pour le partage sur #nosjeunesontdutalent. On vous laisse découvrir...

Qu'est-ce qui vous a amené à faire de L'ADD (Art Du Déplacement/Parkour) ?


Cela fait maintenant 14 ans que je pratique, j'ai commencé en 2006 en m'amusant à grimper un peu partout sans réellement savoir ce que je faisais, j'ai ensuite découvert les premières vidéos sur Youtube, et Dailymotion des fondateurs de la discipline. David Belle à l'origine du mouvement Parkour, ainsi que les Yamakasi à l'origine de l'Art Du Déplacement. À la base les fondateurs s'entrainaient ensemble, mais deux groupes se sont fait (David Belle avec le Parkour) et les Yamakasi (Avec l'Art Du Déplacement). Chacun a évolué de son côté apportant un aspect, et une approche différente de la discipline. Plus concrètement ce qui m'a amené à pratiquer, sont les valeurs d'entraide, de partage, d'humilité et de courage que l'on retrouve dans cette discipline. En effet, dans la philosophie, l'Art Du Déplacement se rapproche beaucoup des arts martiaux dans la façon de s'entrainer. C'est vraiment ce côté de "s'entrainer pour soi, et pas pour être le meilleur" qui m'as attiré. Et puis, après en adoptant cette esprit-là j'avais tout le temps envie d'apprendre, et de progresser.

Quel état d'esprit faut-il pour le pratiquer ?


Comme je l'ai expliqué, il est important d'avoir certaines valeurs, et un bon état d'esprit, c'est ce qui fera de vous un bon pratiquant, et surtout vous évitera de nombreuses blessures. Je pense que quand on pratique par intérêt, pour frimer, ou encore pour être le meilleur, c'est évident que vous ne durerez pas dans la pratique. À vouloir dépasser, ou envoyez des gros mouvements simplement parce que ça fera le buzz peut vraiment amener à de dramatiques blessures. Il faut s'entrainer pour soi, et son propre plaisir. Quelqu'un qui donne, aide les autres, et évolue avec une grande humilité apportera beaucoup dans sa pratique et celle des autres. Pour moi celui qui est fort, c'est celui qui aide les autres, partage, et reste humble, pas celui qui saute le plus loin. Eh bien entendu, je pense que votre état d'esprit influencera ou non les futurs pratiquants. Je pense qu'un débutant voudra plus apprendre avec quelqu'un de fort, et qui partage ses valeurs d'entraide, plutôt que simplement quelqu'un de fort. Je pense également que l'état d'esprit, et l'amour que vous adoptez au sein de votre pratique, peu importe laquelle, vous devez appliquer la même dans la vie de tous les jours. C'est ça qui fait la force de l'art du déplacement. On ne doit pas être juste fort, dans sa pratique mais dans la vie également. Et si on franchit les obstacles urbains avec beaucoup d'entrainement, ce même entrainement doit nous servir à franchir les obstacles de la vie.

Quelle condition physique faut-il avoir ?


Se renforcer, travaillez son physique et son mental est le b.a-ba dans la pratique. Pour durer dans la discipline, il faut prendre soin de son corps, c'est-à-dire travailler la souplesse, l'agilité, la mobilité, le renforcement musculaire. Pour encaisser certains sauts, ou faire certains mouvements il est important d'avoir une bonne condition physique ! On allie ainsi la technicité d'un mouvement à son physique. Par exemple sauter d'une grande hauteur nécessite beaucoup de technique (atterrir sur la partie avant du pied et non le talon pour ne pas se blesser) et beaucoup de physique (avoir de la force dans les jambes pour ne pas s'écraser à la réception du saut). Pour moi c'est la base la condition physique. Et ça vaut pour beaucoup de discipline. Non pas d'avoir un physique esthétique, mais d'avoir un physique utile à sa discipline. On travaille donc sur des exercices de renforcement musculaire spécifique à notre pratique. J'ai été interviewé l'année dernière par SunAlpes Radio, concernant ma discipline, et j'ai illustré en images et en vidéo mon avis sur la condition physique.

​Est-ce que vous l'enseignez à d'autres personnes ?


Oui, je donne beaucoup de cours dans les MJC, centre de loisirs, collège ou même entreprise parfois. Je travaille avec "Boxing Spirit" située à Argonay où j'accueille des jeunes dans le cadres de stages découverte.

Vous avez participé à l'émission Ninja Warrior (le parcours des héros), pouvez-vous nous en dire plus ?


J'ai décidé de participer à cette émission afin de me tester sur le parcours et de voir jusqu'où je pourrais arriver. J'ai été sélectionné pour participer à la saison 3 Ninja Warrior : Le Parcours des héros en 2018 et je suis arrivée en demi-finale après ma chute en qualification. Mais j'ai été repêché par mon chrono. En demi-finale j'ai buzzé mais mon temps au chrono n'a pas été retenu. Une belle expérience en tous les cas.

Quels conseils pourriez-vous donner aux personnes qui souhaiterait faire du Parkour / Art Du Déplacement ?​​


Je dirai qu'il faut commencer étape par étape, acquérir des bases solides pour évoluer en toute sécurité dans la pratique (avoir les bases d'équilibre, de réception, les passements basiques pour commencer). Cela ne sert à rien de vouloir aller plus vite que la musique, vous allez vous blessez, et perdre du temps. Une fois que vous avez toutes les bases, et compris l'état d'esprit de la pratique, vous allez évoluer et ainsi tracer votre propre chemin. Une fois que vous avez tout ça, vous allez vous inspirez de beaucoup de choses, et même parfois vous inspirer d'autres pratiquant ! Et surtout entraînez-vous pour être MEILLEUR et non LE MEILLEUR. L'art du déplacement est ouvert à tous, n'hésitez pas à me contacter si vous voulez débuter. Pour ma part j'ai choisi cette pratique qui m'a ouvert sur beaucoup d'autres choses de la vie, comme la capoeira, la danse, ou encore le piano. Mais vous pouvez être passionné par de nombreuses choses dans la vie. Alors peu importe ce qui vous fait vibrer, mettez-y l'amour, l'envie et le travail. Et surtout faites les choses pour vous. Et je citerai deux punchlines d'Orelsan qui a dit "Tous les trucs ou les gens te disent : "tu perds ton temps" Faut qu'tu t'mettes à fond d'dans et qu'tu t'accroches longtemps" "on t'dira d'être premier jamais d'être heureux, Premier, c'est pour ceux qu'ont besoin d'une note qu'ont pas confiance en eux".

Et maintenant place au spectacle !

Samy travaille régulièrement en collaboration avec Sarah COPONAT, une talentueuse pianiste avec laquelle il créé des vidéos de son art au rythme d'un air de piano. On vous laisse découvrir...


Showreel 2018 : une vidéo où Samy évolue dans des lieux époustouflants, que certains d'entre vous reconnaitrons forcément.


Et pour finir voici quelques photos pour terminer en beauté avec le talent de Samy


Vous souhaitez suivre Samy ?

Rendez-vous sur son compte Instagram, sa page Facebook et sa chaîne Youtube !


Nos jeunes ont du talent et vous ?

Si comme Samy vous avez un talent et que vous souhaitez le faire partager aux autres sur notre blog et nos réseaux sociaux, cliquez sur le lien pour #nosjeunesontdutalent.